Parti socialisteParti Socialiste EuropéenLes Jeunes SocialistesLa coopol

2014, année charnière

2014 va connaître plusieurs événements ou changements touchant nos institutions : élections municipales et européennes, poursuite de la réforme des intercommunalités, redécoupage des cantons. Les élections nous amèneront à voter pour des projets et ceux qui les portent, la réforme des intercommunalités et des cantons va redessiner les contours des groupements de communes et ceux des territoires départementaux. Le canton de Lescar prend une taille plus humaine, change de bureau centralisateur et devrait s’appeler : Lescar, Gave, terres du Pont long ( Voir article ci-dessous).

Quels que soient ces changements, le Département reste un partenaire essentiel des municipalités. Ainsi, bien que cela ne soit pas une obligation, et malgré les difficultés budgétaires communes à toutes les collectivités, ce Département a-t-il choisi de maintenir un niveau élevé d’aide aux communes auxquelles il consacrera 200 millions euros d’aide pour leurs investissements sur 4 ans. Un nouveau règlement d’intervention de Conseil général auprès des collectivités locales a été voté en 2013. Cette réforme permet une meilleure prise en compte des spécificités communales et un partenariat renforcé entre élus locaux par la signature d’un contrat unique regroupant tous les domaines d’intervention de l’Assemblée départementale.

Pour ma part,  j’ai apporté tout mon soutien à la mise en place de projets structurants pour notre territoire dont vous trouverez des exemples plus loin Dans les 14 communes qui constituent actuellement le canton de Lescar nous aiderons des opérations visant à soutenir des projets de territoires garants de solidarité et de gestion durable de l’espace départemental. (Voir article plus bas).

Le succès de cette démarche, voulue par la majorité actuelle du Conseil général, nécessitera la poursuite d’une franche coopération entre élus. Cette coopération sera assurée par la confirmation d’une majorité de Gauche  lors  des élections à venir.

Répondre

Pas de commentaire