Parti socialisteParti Socialiste EuropéenLes Jeunes SocialistesLa coopol

Le défi du numérique au collège

Pour le conseil général, l’éducation est une priorité. Cette volonté forte impose, de fait, une meilleure prise en compte de l’avenir de sa jeunesse. Le département a pour ambition de mobiliser des leviers de l’action publique afin d’améliorer la situation des jeunes, de valoriser leurs initiatives. A l’automne 2012 les premières assises de la jeunesse seront organisées avec pour objectif de recueillir la parole des jeunes et des professionnels et de construire, en concertation avec l’ensemble des acteurs, une politique ambitieuse.

Quarante-neuf collèges et un budget global annuel 2012 de 49,5 M€ dont 31 M€ de travaux: autour de ces deux chiffres clés, la volonté du conseil général de faire de l’éducation une priorité. « C’est le seul budget, avec le social, qui a augmenté», précise Christiane Mariette, élue en charge de l’éducation au conseil général des Pyrénées-Atlantiques, comme pour mieux souligner « l’importance du rôle du Cg64 vis-à-vis des collèges, notamment dans le contexte actuel de désengagement de l’Etat. »

L’ accès au numérique pour tous les élèves

251.6M€ sont inscrits d’ici 2014 pour la réalisation de travaux dans les collèges. Une priorité qui s’articule autour de plusieurs axes forts : la construction-rénovation et l’entretien des bâtiments, la restauration scolaire, et le collège numérique.

Ce dernier volet est l’enjeu majeur de ces dernières années et de celles à venir. Pour Christiane Mariette, « l’enjeu du numérique, c’est aussi important que l’accès à la lecture il y a 100 ans. Aujourd’hui, il faut que tous les élèves aient accès au numérique, quel que soit le niveau social des familles.

Déjà, dans le département, une classe sur quatre est équipée d’un tableau numérique. L’objectif du conseil général est de faire passer ce ratio à une classe sur deux, d’ici la fin de la mandature, dans trois ans. Aujourd’hui, 1,55 M€ sont consacrés au numérique, 430 tableaux interactifs équipent les collèges. L’action du Département en faveur de « l’e-éducation » ne se limite pas au financement d’équipements modernes. Elle se traduit aussi par la formation de personnels, pour que ces outils soient utilisés au mieux. Ainsi, le conseil général a mis en place des équipes pour assurer la maintenance de ces équipements : un responsable des équipements numériques est présent à l’Hôtel du département, cinq techniciens, chacun responsable d’un secteur et, dans chaque collège, un agent est formé à la maintenance, servant ainsi de référent au quotidien dans ce domaine.

Le « cartable numérique » dans tous les collèges d’ici trois ans

Le conseil général souhaite aussi poursuivre l’opération « cartable numérique ». Pour l’heure, cinq collèges (Garlin, Navarrenx, Tardets, Salies-de-Béarn et St-Pierre-D’Irrube) ont adopté ce dispositif qui vise à alléger le poids des cartables des collégiens. Ces cinq établissements ont fait office de pilotes et ont permis au conseil général d’analyser ce qui fonctionnait bien et ce qui était à améliorer. Un travail mené en étroite collaboration avec l’inspection d’académie (qui élabore les contenus des manuels scolaires et donc, des logiciels permettant de les remplacer) et l’Agence départementale du numérique (ADN).

Source

Répondre

Pas de commentaire