Parti socialisteParti Socialiste EuropéenLes Jeunes SocialistesLa coopol

Ligne à grande vitesse : le oui des socialistes au financement

Par Jean-Marc Faure
Publié le 28 avril 2011 à 04h00
Mis à jour à 07h33

La convention de financement de la LGV Tours-Bordeaux prévoit une participation du département des Pyrénées-Atlantiques à hauteur de 79,879 millions d’euros. © archives nicolas sabathier

Pour la première session de sa mandature, qui démarre ce matin, le président Georges Labazée tient sa promesse de s’engager à hauteur de 79 millions pour la LGV.

«Voulons-nous la LGV Tours-Bordeaux ? Oui. Sommes-nous satisfaits du dossier tel qu’il nous est présenté ? Non. A-t-on des solutions alternatives sérieuses pour son financement ? Non.  »

Les réponses que fait Georges Labazée à ces questions simples conduisent le nouveau président socialiste du conseil général des Pyrénées-Atlantiques à proposer à ses collègues de l’autoriser à signer avec l’État, la convention de financement de la ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) Tours-Bordeaux. Cette convention prévoit une participation du département à hauteur de 79,879 millions d’euros (valeur 2009)

Lire la suite sur le site de la République

Répondre

Pas de commentaire